Campagne de solidarité avec les ukrainiens >> Aidez-nous à faire partir les enfants ukrainiens en vacances

Illustration1
Les PEP
> > PEP Attitude > Une classe de découverte solidaire pour Saint Martin

Une classe de découverte solidaire pour Saint Martin

Opération de solidarité pour le Quartier de Sandy Ground (Saint Martin) 

L’été 2017 a été dévastateur pour les Antilles et plus particulièrement pour l’île de Saint Martin. Certains quartiers, comme Sandy-Ground, sont particulièrement touchés. Peu d’actions de solidarité à visée éducative ont été réalisées depuis. Les PEP décident de se mobiliser et lancent un appel aux dons : 24 élèves accompagnés de 4 enseignants ont pu s’évader de leur quotidien pour participer à un séjour pédagogique de type « classe de découverte ». Décollage : mars 2019. 

Une classe découverte unique

Ce voyage si spécial a transformé ces jeunes élèves, leur ouvrant de nouveaux horizons et leur permettant de rêver à des futurs possibles. Les nombreux échanges, les visites ont motivé la curiosité des élèves et leur a permis de renforcer leur expression orale. enfin, cette classe de découverte a également fait évoluer la relation élève-enseignant. Les jeunes enseignants qui ont encadré le voyage ont également beaucoup appris de ce voyage et reviennent encore plus motivés pour poursuivre leur mission d’enseignement.

La solidarité en action

Vivre ensemble durant plusieurs jours, permet de devenir plus autonome (chambres rangées et balayées, se repérer dans un aéroport…) mais aussi d’être plus solidaire. Ils ont pu également partager cette expérience avec leurs camarades restés sur l’Ile grâce aux outils digitaux et notamment, la vidéo conférence. Les enfants ont également pu bénéficier de la solidarité du village des Mainiaux et échanger avec les élèves originaires de Bretagne.

Et après ?

Quelques mois après ce voyage, les élèves de Saint-Martin continuent de correspondre avec ceux de Bretagne. L’image de l’école Saint-Martin auprès du quartier a changé : beaucoup de familles, qui ne se sentaient pas à l’aise par rapport à l’école (de nombreux parents traumatisés par leur propre expérience scolaire ne fréquentaient pas l’école avec enthousiasme). Depuis le projet, l’école est perçue comme organisant des projets positifs pour les enfants. Enfin, les élus locaux, députée et sénateur, ont pris conscience de la richesse de ce type de déplacement pour les enfants les plus pauvres. Le sénateur a recontacté l’Inspecteur de l’Education nationale pour collaborer à ce sujet.

Merci pour votre générosité !

10 juillet 2019 - PEP Attitude - Séjours scolaires